[lafiʃ] La fiche / l’affiche du phonème, un outil pour l’apprentissage

Comment aborder la phonétique en groupe tout en individualisant les apprentissages  ? La fiche d’identité du phonème, une réponse possible

Fiche d' »identité » du phonème ?

Voici un exemple, chaque prof peut construire son modèle de fiche en fonction des besoins et du niveau de ses groupes.

Une petite sœur de la maison des sons…

La maison des sons  existe depuis longtemps comme matériel pédagogique pour l’apprentissage de la lecture par les enfants. C’est un support visuel qui rassemble les différentes graphies d’un phonème dans la « maison » de celui-ci. Elle est parfois présente dans les cahiers, d’autres fois dans les sous-mains ou encore affichée sur les murs de la classe pour servir de pense-bête.

La fiche d’identité du phonème partage ces caractéristiques mais elle est aussi plus que cela.

Une trace des apprentissages

Construite avec le groupe en classe, c’est une trace des apprentissages. La version présentée ici est individuelle; elle rejoint le classeur portfolio de l’apprenant.e.

On peut aussi établir une affiche collective, à la fois pour servir de mais aussi d’aide pour les personnes absentes ou de modèle pour celles qui rejoignent le groupe plus tard et remplissent leur fiche individuelle à un moment où les participant.e.s les plus ancien.ne.s complètent la leur avec de nouvelles graphies, de nouveaux mots, de nouveaux énoncés, de nouveaux actes de langage.

C’est donc une trace partielle, puisqu’elle se remplit au fur et à mesure des apprentissages. Cela permet de garder à l’esprit que l’apprentissage de la langue est un processus sans cesse en construction, jamais achevé, même si des savoirs sur les usages ont été acquis.

Enfin, comme toute fiche synthétique, c’est un support pour un apprentissage individuel lors des indispensables relectures qui permettent de renforcer les apprentissages faits en classe.

Cette fiche permet aux apprenant.e.s de visualiser leurs apprentissages en phonétique, que ce soit:

  • au niveau du rapport au son (à quoi me fait-il penser ?)
  • au niveau du lexique utilisant ce son
  • au niveau des actes de parole qui nécessitent de connaitre ce son (il est toujours utile pour le prof de se faire sa « banque de données » pour programmer plus efficacement les activités de phonétique)
  • au niveau de la graphie
  • au niveau de l’investissement individuel (notamment hors la classe)

Cette fiche pourrait être améliorée, je pense notamment à une rubrique « ce son me plait un peu, beaucoup… pas du tout » ou à une jauge (ou « tracker ») pour mesurer le nombre d’entrainements effectués avec ce son.

Et vous, utilisez-vous ce type d’outils ? Si oui, je lirai avec plaisir l’utilisation que vous en faites. Sinon, n’hésitez pas à nous dire si vous avez testée la fiche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
14 × 9 =