Comment savoir quels éléments de phonétique travailler avec les apprenant.e.s ?

Une petite envie de jouer…

Pour obtenir les ressources les plus adaptées, répondez à ce test.

1) Quand vous avez des questions en classe, vous préférez :

a) Gagner du temps pour vérifier dans vos ouvrages de référence et donner la réponse la plus complète possible.

b) Chercher rapidement dans un manuel ou sur votre moteur de recherche préféré,ce que vous avez sous la main, pour réactiver vos connaissances et répondre au mieux aux apprenant.e.s sur le champ

c) Amener le groupe à co-construire une réponse, quitte à la compléter ensuite

2) Quand votre voiture/vélo/moto tombe en panne, vous :

a) appelez le garage, ce sont eux les spécialistes après tout !

b) Demandez conseil à une copine ou un copain qui est doué.e en mécanique

c) Regardez une vidéo sur YT! / lisez le manuel / testez par vous-même

3) C’est la chandeleur, vous voulez épater vos invité.e.s avec un repas de galettes et de crêpes mais vous n’avez pas la recette, vous :

a) Sortez votre livre de cuisine préféré, de la traditionnelle Ginette Mathiot aux chef.fe.s-nouvelles-stars-de-la-télé

b) Appelez à la rescousse maman, tonton G. ou les internautes de sites de cuisine : rien de tel que les conseils de cuisinier.e.s à qui demander leurs trucs et tours de mains

c) Y allez à l’intuition et improvisez une recette avec les ingrédients de base que vous avez en tête.

 

Réponses au test : Où trouver vos ressources pour mieux cibler les points de phonétique à travailler pour améliorer la prononciation?

Vous avez un maximum de a)

Reportez-vous aux listes proposées par les manuels complémentaires de phonétique :

La prononciation en classe

  • Les éléments prosodiques qui posent problème selon les groupes linguistiques pp. 30-31
  • Les voyelles qui posent problème selon les groupes linguistiques pp. 103-104
  • Les consonnes qui posent problème selon les groupes linguistiques pp. 148-149

La phonétique – audition, prononciation, correction

  • L’intérêt principal de ce manuel complémentaire de phonétique, à mes yeux, est la présentation d’activités autour d’un même point de phonétique par niveau.
  • Fiches pédagogiques pp.68-170 – Classement par point phonétique abordé, les fiches proposent des activités par niveau du CECRL.
  • P. 175, un tableau des contenus récapitule les fiches pédagogiques et les niveaux proposées dans chacune.
  • Cela nous permet de garder en mémoire qu’une difficulté de prononciation n’est pas dépassée en faisant les quelques lignes proposées dans une méthode. Cela prend du temps. Il est nécessaire d’y revenir régulièrement. Une approche intégrée de la phonétique permet donc, une fois qu’un point a été abordé, de saisir les occasions ultérieures de le renforcer.

La phonétique par les textes

  • Un tableau des contenus qui répertorie les difficultés par langues (en faisant le lien avec le groupe de langues) pp. 10-11.
  • Cet ouvrage qui cible les niveaux A2-B1 propose des textes poétiques du Moyen-Age au XXème siècle. L’idée est intéressante et en tout cas inspirante pour repérer que travailler dans un poème… ou une chanson. Il a aussi le mérite de poser une réflexion sur le lien entre perception sonore et visuelle à travers une progression : repérage sur le texte écrit du son recherché, puis écoute d’un autre texte à compléter avec le son et enfin choix entre sons proches. Je ne suis pas pour cette approche de manière systématique qui me fait penser à une béquille qu’il peut être difficile de lâcher mais je trouve cela ponctuellement pertinent, notamment lorsqu’une difficulté à entendre et à produire est persistante.
  • Toutefois, de nombreux textes sont difficiles. Les activités de perception proposées demandent, selon moi, des adaptations et/ou enrichissements car il s’agit presque la plupart du temps de textes à trous, plus rarement de texte à trou avec choix binaire de graphie. Par ailleurs, l’ouvrage annonçant un travail sur l’articulation, la seule activité de production proposée est la lecture à voix haute des textes, accompagnée du modèle du CD.
  • Ce livre assume être un manuel complémentaire, à un cours de phonétique par exemple, probablement universitaire, et est en ce sens adapté à sa cible… qu’il est important d’avori identifiée avant de se lancer dans son utilisation telle quelle avec d’autres publics.

La phonétique progressive du français (niveau intermédiaire)

  • Pages 7 à 9, un texte présente les difficultés principales de différents groupes de langues.
  • La spécificité de l’approche de la phonétique dans ce manuel est qu’elle s’appuie sur la description de Callamand concernant la tension, l’acuité et la labialité comme 3 paramètres typiques du français.
  • Ce qui me plait beaucoup c’est que la prosodie ayant été vue dans le prrmier tome est réutilisée dans les exercices autour des phonèmes du français. On prend en compte que cela ne s’acquiert pas en une séance ou deux et on réinvestit chaque fois que possible avec du matériel sonore différent.

Vous avez un maximum de réponses b)

Appuyez-vous sur la communauté des profs de FLE, on trouve des listes des erreurs les plus fréquentes sur différents sites / blogs, et si vous n’êtes pas d’accord avec les propositions, les auteur.e.s seront probablement ravi.e.s d’échanger avec vous, le débat, ça nourrit la réflexion !

Le mot-clé qui revient le plus souvent, c’est « typique » : erreurs typiques, fautes typiques + nom du groupe de locuteurs. Voici donc la page de résultats avec la recherche « erreurs typiques phonétique » sur mon moteur de recherche préféré.

Mais si Internet est votre ressource préférée, vous n’avez pas besoin de moi pour aller à la rencontre de profs qui partagent leur travail !

Vous avez un maximum de réponses c)

Je vous propose de chercher par vous-même (avouez, vous adorez ça !).

Tout d’abord, une méthode, admirablement décrite par Parizet dans cet article PARIZET M.-L. ( 2008). Phonétique et Cadre Commun: propositions pour un cours de FLE. in Synergies Espagne n° 1 pp. 113-122.

Ensuite, quelques ressources, tous les systèmes phonologiques des langues n’y sont pas mais il y en a beaucoup, il y a de fortes chances pour que vous trouviez ce que vous cherchez : les systèmes phonologiques mis à disposition par le LAPSyD et le site complémentaire lié au livre de Peter Ladefoged A course in Phonetics.
Si les langues de vos apprenant.e.s ne sont pas dans ces bases de données, vous pouvez rechercher The Handbook of IPA (pas facile à trouver), contacter des phonéticiens ou phonologues dans ce domaine, ou … effectuer une enquête de terrain, avec vos apprenant.e.s. Un nouveau défi !

Pour compléter cette démarche, vous pourriez avoir besoin de grilles diagnostiques des difficultés des apprenant.e.s, vous en trouverez dans l’ouvrage de Bourdages et Champagne-Muzar Le point sur la phonétique ainsi que sur le site compagnon de La prononciation en classe. Enfin Bertrand Lauret propose dans Enseigner la prononciation du français : questions et outils une grille d’autoévaluation.

Voilà qui devrait vous aider à établir les points de phonétique à travailler, et à prioriser 🙂

Bonne lecture à tou.te.s et à bientôt !

Si vous souhaitez partager votre expérience concernant les difficultés récurrentes vis à vis de la prononciation du français de vos apprenant.e.s, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About s2abr.eu

Formatrice FLE - Formatrice de formateurs - Phonétique, FLE, andragogie, migrants, active learning, pédagogie de projet, animation participative, linguistique

One thought on “Comment savoir quels éléments de phonétique travailler avec les apprenant.e.s ?

  1. s2abr.eu Post author

    Si vous avez un maximum de réponses b), Frédéric d’Agito vous propose dans la lettre Agitox n°111 http://agi.to/agitox-actualite-fle-edu-111/ d’écouter les podcasts des Agités du FLE sur la phonétique http://agi.to/mot-cle/prononciation/.
    Pour celles et ceux qui ont eu un maximum de réponses c), l’épisode sur le diagnostic en classe de FLE http://agi.to/mot-cle/prononciation/ est complémentaire des ressources de cet article pour alimenter la réflexion et les pratiques.
    Merci à Frédéric d’avoir mentionné mes articles et « Bonne écoute ! »

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
44 ⁄ 22 =