[lafiʃ] La fiche / l’affiche du phonème, un outil pour l’apprentissage

Comment aborder la phonétique en groupe tout en individualisant les apprentissages  ? La fiche d’identité du phonème, une réponse possible

Fiche d'”identité” du phonème ?

Voici un exemple, chaque prof peut construire son modèle de fiche en fonction des besoins et du niveau de ses groupes.

Une petite sœur de la maison des sons…

La maison des sons  existe depuis longtemps comme matériel pédagogique pour l’apprentissage de la lecture par les enfants. C’est un support visuel qui rassemble les différentes graphies d’un phonème dans la “maison” de celui-ci. Elle est parfois présente dans les cahiers, d’autres fois dans les sous-mains ou encore affichée sur les murs de la classe pour servir de pense-bête.

La fiche d’identité du phonème partage ces caractéristiques mais elle est aussi plus que cela.

Une trace des apprentissages

Construite avec le groupe en classe, c’est une trace des apprentissages. La version présentée ici est individuelle; elle rejoint le classeur portfolio de l’apprenant.e.

On peut aussi établir une affiche collective, à la fois pour servir de mais aussi d’aide pour les personnes absentes ou de modèle pour celles qui rejoignent le groupe plus tard et remplissent leur fiche individuelle à un moment où les participant.e.s les plus ancien.ne.s complètent la leur avec de nouvelles graphies, de nouveaux mots, de nouveaux énoncés, de nouveaux actes de langage.

C’est donc une trace partielle, puisqu’elle se remplit au fur et à mesure des apprentissages. Cela permet de garder à l’esprit que l’apprentissage de la langue est un processus sans cesse en construction, jamais achevé, même si des savoirs sur les usages ont été acquis.

Enfin, comme toute fiche synthétique, c’est un support pour un apprentissage individuel lors des indispensables relectures qui permettent de renforcer les apprentissages faits en classe.

Cette fiche permet aux apprenant.e.s de visualiser leurs apprentissages en phonétique, que ce soit:

  • au niveau du rapport au son (à quoi me fait-il penser ?)
  • au niveau du lexique utilisant ce son
  • au niveau des actes de parole qui nécessitent de connaitre ce son (il est toujours utile pour le prof de se faire sa “banque de données” pour programmer plus efficacement les activités de phonétique)
  • au niveau de la graphie
  • au niveau de l’investissement individuel (notamment hors la classe)

Cette fiche pourrait être améliorée, je pense notamment à une rubrique “ce son me plait un peu, beaucoup… pas du tout” ou à une jauge (ou “tracker”) pour mesurer le nombre d’entrainements effectués avec ce son.

Et vous, utilisez-vous ce type d’outils ? Si oui, je lirai avec plaisir l’utilisation que vous en faites. Sinon, n’hésitez pas à nous dire si vous avez testée la fiche !

Des applications et ressources pour la prononciation en classe de FLE – Les applications qui peuvent aider à la production

Après l’écoute et le travail de perception vient le temps de la mise en voix, de la production: dans la série “Des applications et ressources pour la prononciation en classe de FLE – “Les applications qui peuvent aider à la production”.

Applications pour mieux visualiser sa prononciation

Vocal Pitch Monitor pour visualiser les montées et descentes de la voix.

La visualisation se fait en temps réel mais on peut aussi réécouter et visualiser ce qui a été réalisé. Intéressant pour travailler l’intonation interrogative / affirmative / impérative ou encore l’intonation expressive.

On peut également l’utiliser pour faire prendre conscience à un.e apprenant.e qui marquerait un accent de mot avec une forte intonation ce qu’il produit grâce à l’utilisation conjointe de l’écoute et de la visualisation.

Plus intuitive pour les non spécialistes de phonétique que les logiciels de traitement du signal, cette application nécessite tout de même un peu de prise en main. L’affichage de la hauteur se fait par défaut en notes de musique anglosaxonne, on peut y ajouter une information en Hertz.

Intonia  permet également de visualiser la fréquence de la voix. Plus agréable à regarder avec toutes ses couleurs, l’utilisation de cette application est moins intuitive car il faut repérer la fréquence moyenne de la voix pour focaliser la visualisation au bon endroit. Sans cet ajustement, tout ou partie de l’information risque de se trouver hors de l’écran.

Sonomètre  dans le même ordre d’idée, les sonomètres (on trouve plusieurs applications de ce type) permettent de visualiser l’intensité en dB… pour celles et ceux qui marquent l’accent en parlant plus fort, un excellent moyen de le visualiser.

Par ailleurs, dans une classe de FLE avec les plus jeunes, cela peut permettre de demander le retour à un niveau sonore plus faible lors des activités orales en petits groupes ou en binomes. C’est parfois pratique que la machine mesure et indique le niveau sonore.

Applications utilisant la reconnaissance vocale

Orthophonie – logopédie est une application qui utilise la reconnaissance vocale pour faire travailler la prononciation. La version gratuite ne permet pas de chosir les mots sur lesquels travailler.

Les applications de text-to-speech ou speect-to-text comme Parole à texte et vice versa ou Parole en texte – Texte en voix permettent de visualiser l’écart entre ce que les apprenant.e.s cherchent à produire et ce qui est réellement produit. A l’inverse, taper d’abord le texte permet d’entendre un modèle de ce qu’on veut prononcer. A combiner avec une application d’enregistrement pour écouter la différence entre modèle et répétition !

Prononciation française est une application de répétition après avoir écouté un modèle. L’appli compare les deux. Si la prononciation est jugée correspondre au modèle, on passe à l’énoncé suivant. 5 thématiques sont abordées : (vocabulaire) commun, question, école, météo, entreprise. Chaque thématique est divisée en plusieurs leçon.

La prise en compte de l’intonation dans les questions me semble aléatoire. Application essentiellement centrée sur le vocabulaire et les tournures syntaxiques et moins sur la prononciation, contrairement à ce qui est annoncé. Par ailleurs, la reconnaissance est parfois défaillante lorsqu’il y a des homonymes “connais-tu ton discours par coeur ?” ne m’a jamais été validé, l’appli transcrivait “connais tu ton discours, Parker ?” …

Orthophonie 1 est une application de type “Flashcard sonore”. On sélectionne d’abord la consonne à travailler (B, CH, D, F, G, J, K, L) puis sa position dans le mot (initiale / médiane / finale). On doit ensuite choisir entre les différents modes (répéter, enregistrer, nommer, trouver, memory). On observe des images de mots contenant la lettre et on les répète pour les mémoriser puis on s’enregistre et se réécoute pour comparer notre production avec le modèle ou dans un second temps le modèle avec notre production. Il faut ensuite retrouver le bon mot. Comme il ne s’agit pas de paires minimales, cette partie ressemble plus à un jeu de vocabulaire que de prononciation.

Le jeu de memory quant à lui permet de réentendre tous les mots vus et donc de réactiver la reconnaissance des sons.

La version gratuite ne donne accès qu’aux activités avec la lettre B.

Orthophonie 2 Cette application fonctionne comme la précédente mais porte sur les consonnes N, P, R, S, T, V, Z et les groupes consonantiques PR et BR).

La version gratuite ne donne accès qu’aux activités avec la lettre N.

Virelangues en français 319 virelangues pour vous inspirer si vous voulez en utiliser en classe (mais lisez cet article avant ! ;)). L’appli propose un virelangue du jour et une liste de tous les virelangues avec possibilité de marquer ses favoris (ou déjà effectués).

 

Les applications utilisables en classe ou hors la classe pour travailler la prononciation en français sont nombreuses. N’hésitez pas à ajouter celles que vous utilisez en commentaires et à nous raconter comment, pourquoi, qui, où, quand et quoi !

Bonne découverte ! [bɔndekuvɛʁt]

 

Des applications et ressources pour la prononciation en classe de FLE – La perception des sons et de la musique du français

De la musique avant toute chose, en phonétique comme en poésie… Dans la série “des applications et ressources pour la prononciation en FLE”, aujourd’hui, “la perception des sons et de la musique du français” car comment répéter des sons et de la musicalité qu’on n’entend pas ?

Perfect Ear 2 propose des exercices rythmiques permettent aux apprenant.e.s et/ou aux profs d’entrainer leur oreille musicale notamment à l’écoute et à la reproduction de rythmes. Le français étant une langue au rythme régulier, ces exercices préparent au repérage de cette régularité de la langue (et oui, on parle souvent des exceptions en français, pourquoi se priver quand il y a des régularités !).

La dictée mélodique mobilise des compétences musicales trop avancées, selon moi, pour la classe.

Confusion m/n : je n’ai testé que la démo. Un point intéressant en tout cas pour celles et ceux qui sont dans l’apprentissage de la lecture, c’est la partie discrimination visuelle d’un côté et la partie perception sonore de l’autre.

Je n’ai pas adhéré à la présentation de cette application trop marquée et imprécise pour moi dans la terminologie utilisée (un choix entre “vrai” et “faux” pour l’orthographe, un choix entre “bien” et “mal” pour la prononciation.

Meludia  est une application web qui a pour objectif d’enseigner la musique, d’augmenter l’intelligence musicale. J’ai déjà décrit dans un précédent article de blog pourquoi et comment l’utiliser pour la classe de langue. http://phonfle.s2abr.eu/?p=126

C’est avant tout un outil très complet pour ouvrir l’oreulle que ce soit au niveau de l’intonation (via les mélodies montantes et descendantes), le rythme, la durée relative d’un son. En bref, tous les aspects de la prosodie.

Le site phonetique.free.fr est le seul à ma connaissance qui présente des activités d’écoute en autoapprentissage (qui peut être guidé par le prof) sur l’ensemble du système phonologique français. Il n’a pas été retouché depuis longtemps mais ne vous arrêtez pas à son design, témoin de l’époque de sa création, ce site est vraiment complet et pertinent !

J’ai trouvé peu d’applications qui permettent de travailler la perception, cet article est une ébauche sur les applications de phonétique auditive comme dirait une certaine encyclopédie en ligne.

Bonne découverte ! [bɔndekuvɛʁt]